Accéder au contenu principal

Articles

La descente infinie

Une chronique de Laurent Bourdelas sur France Bleu :
C'est ici

"Entre chronique provinciale et recueil de contes cruels, La Descente infinie s'offre d'abord comme un surprenant roman "au pointillé" où tout reste toujours à lire dans le blanc de la page, ouverte comme un gouffre sous les pieds du lecteur.
Jean-Marie Amédée Paroutaud (1912-1978), avocat et professeur de Droit à Limoges était un écrivain français marginalisé, auteur de l'ombre et du clair-obscur pour amateurs de textes rares.
On retrouvait souvent son nom dans les revues d'avant-garde des années 50. Ce fut d'abord dans le sillage du surréalisme puis dans le cercle plus restreint des écrivains "fantastiques" autour de Marcel Béalu et sa prestigieuse librairie Le Pont Traversé (en hommage à Jean Paulhan) et que fréquentaient la poètes de l'époque au même titre que Le Soleil dans la tête.
Paroutaud ne frayait pas avec la gente littéraire parisienne. C'était …

Nouveauté 2017

Disponible au 1er avril !

Pigault-Lebrun fut certainement l'un des auteurs les plus populaires du début du 19e siècle, vedette incontestée des cabinets de lecture et véritable trait d'union entre la littérature du 18e siècle (voltairienne en diable, son œuvre se nourrit en outre de la lecture de Diderot, de l'abbé Prévost, de Fielding...) et le roman populaire du 19e, dont les plus grands auteurs, de Dumas à Paul de Kock et Ponson du Terrail, ont reconnu leur dette envers un auteur dont la verve facétieuse et la gaieté ne fut jamais tarie par une jeunesse pleine d'aléas (il fut marchand, soldat, comédien..., enleva un certain nombre de jeunes filles, fut embastillé deux fois sur ordre de son propre père avant que celui-ci ne finisse par le faire rayer des registres de l'Etat-civil !) Publié en 1796, L'enfant du Carnaval est son premier roman et conte par le menu les aventures du bien nommé Happy, enfant naturel né de la rencontre inopinée d'un…

Pérochon

Le samedi 18 mars, nous participerons avec plaisir à une journée consacrée à l'écrivain Ernest Pérochon, dont nous avons réédité il y a deux ans "Les hommes frénétiques".
La manifestation commencera par une lecture des "Contes des cent un matins" mise en scène par Jean Claude Bray à partir de 15h00 à la bibliothèque de St Méard, puis se poursuivra par une rencontre avec nous-mêmes à 16h00 au même endroit, et se terminera par un spectacle de Jean Claude Bray à 20h30 à la salle du Rouvereau à St Méard : "Babette et ses frères" (entrée 8 €). Venez Nombreux.

Mardi

Les Mardis de l'édition nous font l'honneur de nous inviter à une rencontre, où nous parlerons de l'activité d'éditeur, le mardi 7 février au café littéraire de la Bibliothèque Francophone Multimédia à Limoges, au 32 rue François Mitterand. Venez nombreux !
DU BLOG AU LIVRE : « DOG 1 » DE LIONEL BUSSIÈRE, SAVOUREUX…Le Populaire du Centre (Haute-Vienne)5 May 2016Muriel Mingau DOG 1 ET LA DESCENTE INFINIE Ed. OVB Après dOg 0 paru voici 4 ans, le Limougeaud Lionel Bussière publie dOg 1 aux tout aussi limougeaudes éditions OVB, On Verra Bien. Ce volume, des plus savoureux, reprend l’intégralité du précédent livre dOg 0, augmenté de 800 nouveaux textes. Cet ensemble constitue un recueil de savoureux aphorismes, pensées futiles et profondes, remarques étonnées face aux cocasseries et absurdités de la vie. Depuis dix ans, Lionel Bussière navigue dans la blogosphère sous le pseudonyme de dOg (http://dogdighole.blogspot.fr/). Il y tient son journal. Sur le blog comme dans le livre, ses propos sont sensibles, poétiques et plein d’humour. Ses observations sur la vie comme elle va sonnent juste. Aujourd’hui, ce bel ensemble, au ton, style et contenu attachants, revient sous forme livresque grâce à la complicité de Yann Fastier, créat…

Rencontres du livre

On verra bien sera présent aux Rencontres du livre de Verneuil sur Vienne
le dimanche 29 mai de 9h à 18h.

Chronique Radio

On parle de dOg 1 sur RMJ,
la radio locale du nord Limousin.
C'est ici, à partir de 26mn50.
Grand merci à Agathe et Pierre.